Le lac Tanganyika s’empare-t-il du port de Bujumbura?

Le port de Bujumbura est menacé par le débordement du Lac Tanganyika. Les eaux de ce Lac qui ne cessent de monter ont déjà commencé à envahir certains endroits de ce port.Le port de Bujumbura érigé sur le bord du Lac Tanganyika est en train d’être submergé de manière inquiétante par les eaux de ce Lac.

Certaines infrastructures se trouvant sur ce port, notamment les bureaux de l’Office Burundais des Recettes OBR, sont déjà inondés par ces eaux. ‘’ Il faut se tenir devant le port pour constater l’ampleur des dégâts causés par le débordement des eaux du Lac Tanganyika. Même les bureaux de l’OBR situés en face du port ont été submergés’’, a témoigné un citoyen.Une des personnes qui exercent des activités sur le port de Bujumbura fait savoir que certains endroits de ce port déjà touché par ces inondations ne sont plus accessibles. Seul un nombre très restreint de personnes sont autorisées à s’y rendre.

‘’ Pour le moment, il nous est difficile d’accéder à nos entrepôts. Une grande partie du port a été condamnée et interdite d’accès pour éviter tout éventuel accident. Seul le personnel est autorisé à franchir cette partie la plus touchée », a révélé un déclarant.Les eaux du Lac Tanganyika ont déjà inondé la plage située tout près du port, le restaurant SAFARI GATE et la route passant près dudit port a été bloquée.

Le gouvernement conscient de l’éventuelle inondation totale du port Lors d’une descente effectuée ce lundi 19 avril au port de Bujumbura, le ministre du transport, de l’industrie et du tourisme a annoncé que le port est sur le point d’être complètement inondé. Selon les experts, il ne resterait qu’une cinquantaine de centimètres pour que les infrastructures portuaires soient totalement envahies par les eaux du lac Tanganyika.

‘’ Certains medias et réseaux sociaux montrent actuellement que la ville de Bujumbura sera complètement inondée comme si c’était l’eschatologie. Mais ce que nous avons pu constater une fois sur terrain, c’est que l’eau s’est introduite dans certains endroits en passant sous les infrastructures et celles-ci ont été sérieusement endommagées ‘’, a constaté la ministre Immaculée Ndabaneze. La ministre du transport, de l’industrie et du tourisme a également précisé que des travaux doivent être entamés dans les meilleurs délais. ‘’ Nous nous sommes entretenus avec la direction générale du port de Bujumbura et l’autorité maritime afin de voir comment envisager des travaux d’urgence.

Nous avons échangé avec quelques experts et ils nous ont bien montré qu’on peut pallier au plus urgent pour éviter que le port ne soit complètement détruit. Cela va nous coûter très cher mais nous allons essayer de réunir les moyens nécessaires.’’ La ministre Immaculée Ndabaneze a indiqué qu’un montant d’au moins 2 milliards de francs burundais est nécessaire pour la réhabilitation du port de Bujumbura.

RPA Ijwi Rya Banyagihugu- Un media Burundais

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *