La GYCAF appui le projet Tanganyika Coastal Community Resilience de DRM Africa

C’est ce 07 Avril 2022 que l’organisation Américaine Global Youth Climate Action Fund GYCAF en sigle a approuvé le financement d’une partie Projet TACOR dans le but de faciliter l’exécution des activités de ce dernier en faveur des communautés vulnérables vivant sur les côtes du Lac Tanganyika dans la région des grands lacs Africains.

Arrivant au moment où les dégâts causés par les effets adverses dus au changement climatique augmentent chaque année sur presque toutes la région des grands lacs Africains, les fonds alloués dans ce projet seront utilisés dans les efforts de renforcement de la résilience des communautés agglomérations littorales du lac Tanganyika et ses environs à la montée des eaux du lac Tanganyika et aux crues de rivières qui l’alimentent, a martelé le Coordonnateur de l’initiative pour la Gestion des Risques de Catastrophes en Afrique DRM Africa en sigle.

Selon M. Kashindi Pierre, ce fonds permettra au projet TACOR de se doter d’un mécanisme temporel de prevention des risques de catastrophe liés à la montée des eaux du lac à travers un processus d’identification, d’analyse et de communication dans but de fournir les informations nécessaires aux populations vivant sur les côtes ainsi que les moyens d’y faire face.

Alors que certains lacs s’assèchent et perdent une quantité considérable de ses étendues d’eaux sur le continent africain, le lac Tanganyika enregistre son cycle de montée des eaux le plus long et jamais enregistré depuis 1889.Provoquant des avancées de l’eau vers les rives depuis 2002, la montée rapide de 2021 a été l’aléa le plus désastreux ayant détruit jusqu’à 10 000 infrastructures de base dans toutes les villes et agglomérations côtières au Burundi, en Tanzanie, en Zambie et en République démocratique du Congo, affectant les moyens de subsistance de près de 2 millions de personnes et laissant aussi des milliers d’autres sans-abri.Selon le mécanisme de surveillance continue du niveau d’eau lancé par Disaster Risk Management in Africa – DRM Africa en sigle, le lac entame un nouveau cycle annuel de montée des eaux où jusqu’à 60 cm de niveau d’eau ont été observés depuis le 1er janvier 2022.

Au moment où aucune solution durable dédiée au renforcement de la résilience des communautés face aux inondations côtières n’a encore été envisagée par des responsables politiques des communautés locales en raison du manque d’informations leur permettant de mieux prévoir et protéger les communautés vulnérables face à ces aléas climatiques, nous estimons qu’a travers le Projet TACOR, l’accès à l’information des communautés riveraines aidera les communautés exposées à se prévenir des catastrophes climatiques et s’assurera que tous les tissus sociaux restent aussi sûrs que possible.