Promouvoir l’ouverture des données statistiques en RDC

Le samedi 09 mars 2019, la ville de Goma, située à l’Est de la République Démocratique du Congo, a abrité les assises de l’atelier de sensibilisation sur l’ouverture des données statistiques. S’inscrivant dans le cadre de la célébration de la journée internationale ‘’OpenDataDay’’, cet atelier est le premier du genre dans le pays et a permis aux participants de découvrir ce nouveau concept. 

Organisé avec le soutien de la communauté d’Afrique Francophone des données ouvertes (CAFDO), l’atelier avait pour objectif de sensibiliser plus de 50 acteurs locaux venant des services étatiques, de la société civile ainsi que des institutions académiques, sur l’ouverture des données statistiques, et de renforcer la capacité des participants sur la production des données, l’utilisation des outils de collecte des données ainsi que la mise en place d’un portail des données ouvertes.

Les statistiques sont un élément important, référentiel et catalyseur du développement d’un pays. Avec l’apparition des données ouvertes, ces dernières doivent être mises à la disposition du public afin de servir comme outils de référence des instances de prise de décision pour un développement durable en République Démocratique du Congo. Cette conviction évoquée par monsieur Kashindi Pierre, animateur de l’atelier et Co-fondateur de l’initiative des données ouvertes Demokrasya a suscité un sentiment de curiosité parmi les participant sur le concept des données ouvertes.

Deux outils de collecte des données ont été proposés et présentés à l’audience notamment ;  Open Data Kit ODK et FrontLineSMS ainsi que leurs fonctionnalités. Les difficultés d’installation et d’utilisation ont été passées en revue.

Quant à la mise en place d’un portail Open Data, M. Kashindi a évoqué le fonctionnement d’un Système de Gestion des Données « Data Management System », ainsi que les difficultés d’installation de ces outils sur un serveur distant. Dans ce chapitre, l’outil web DKAN « la version Data de Drupal »  a été présentée à l’audience.

Au courant de ces présentations, l’animateur a défendu l’utilisation de ces outils pour rendre ouvertes les statistiques du pays tout en expliquant l’intersection entre les statistiques et le concept des données ouvertes. Selon Mr. Kashindi, les données ouvertes complètent le processus de production et de dissémination des rapports statistiques et s’avèrent être la toute dernière étape de ce processus.

‘’Résoudre la problématique du manque des données statistiques du pays’’

Après différentes interventions et analyses, de nombreux participants ont soulevé la question du manque criard des données dans le portail web de l’Institut National des Statistiques de la RDC. Pour le délégué de la direction provinciale de l’Institut National des Statistiques INS, avec le lancement du recensement général des entreprises du pays en cours, l’INS sera en mesure de publier les données statistiques actualisées du pays.

« Compte-tenu du concept que vous nous évoquez aujourd’hui, il serait plus qu’impératif que les données statistiques de la République Démocratique du Congo soient à disposition du grand public, pour permettre à la communauté tant nationale qu’internationale de s’enquérir de la situation socio-économique du pays pour une meilleure prise de décision et booster les investissement dans le pays», lança un des participants à cet atelier.

Félicitant les organisateurs de l’atelier, le délégué du gouverneur de province a émis le vœu de voir la République Démocratique du Congo bénéficier de ces outils pour un gouvernement ouvert et a encouragé les organisateurs à dupliquer des ateliers sur les données ouvertes partout dans le pays.

En marge de l’Atelier, d’autres initiatives des données ouvertes ont été annoncées par Demokrasya notamment la remise en ligne d’un portail des données électorales de la période allant du 28 novembre 2018 au 30 Mars 2018. Interrompue pour des raisons sécuritaires, la publication de ces données reprendra en partenariat avec la Commission Électorale Nationale Indépendante CENI RDC.